GRÈVE DES SALARIÉ.E.S (Département 39 – Jura)

Les salarié-e-s de l’EHPAD les OPALINES à Foucherans sont en grève depuis le lundi 3 avril à 7 heures.

Le mercredi 5 avril 2017, la direction a enfin accepté de revenir à la table des négociations. Malheureusement, les propositions ne sont pas à la hauteur de l’attente des salarié.e.s. La direction tente une fois de plus de discréditer le mouvement et de culpabiliser les salarié.e.s laissant entendre qu’elles et ils désorganisaient le fonctionnement de l’EHPAD. Concernant la prime de dimanche, la direction affirme que les tracts sont erronés et que la prime dépasse d’ores et déjà 15 €, pour la direction pas question de l’augmenter !!! La CGT demande le renforcement des équipes pour alléger la charge de travail devenue insupportable et permettre une prise en charge de qualité des résidents. La direction répond à cette demande par l’embauche d’un seul CDD, il s’agirait d’un poste de « remplacement » et donc d’une ou d’un salarié qui serait à la disposition de l’employeur. Ce salarié pourrait voir ses horaires modifiés d’un jour à l’autre, sans aucun respect de la convention collective qui prévoit un délai de prévenance de 15 jours. Il faut savoir que ce délai est rarement respecté pour l’ensemble du personnel de cet établissement. Sur la demande portant sur une augmentation de salaire, la direction répond également par la négative. Dans ce contexte les salarié-e-s ont décidé de reconduire leur mouvement pour le 4ème jour consécutif et continuent à porter comme revendications: – Une embauche en CDI par équipe ; – Une revalorisation des salaires ; – Une augmentation pérenne de la prime de dimanche. A noter qu’une fois de plus, la direction fait appel à des salarié.e.s extérieur.e.s à l’établissement pour remplacer les grévistes. Cette démarche s’apparente à une entrave au droit de grève et la CGT se réserve le droit d’aller au contentieux pour régler ce litige. L’Union Fédérale de la Santé Privée CGT, la Fédération de la Santé et de l’Action Sociale CGT tient à apporter tout son soutien aux salarié.e.s en grève de cet établissement.

Toujours en grève après 45 jours.

Montreuil, le 6 avril 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.