LE 8 MARS : Journée de grève et d’action dans les EHPAD et associations d’Aides à Domicile Creusois

Le combat pour la dignité se poursuit…

Partout, le 30 janvier dernier, la mobilisation des agents de toutes catégories, (y compris de direction), dans les EHPAD et les Associations d’Aides à Domicile a montré la détermination et l’exaspération des professionnels ,des résidents et des familles face aux conditions de prise en soin et d’accompagnement de nos aînés en établissement et à domicile.Aujourd’hui,les familles et la  population se mobilisent  pour soutenir les  revendications des professionnels, afin que cesse ces conditions de vies et d’accompagnements indignes.

Ces revendications sont claires ; il est temps que le gouvernement les entende :

  • application d’un agent ou un salarié par résident, tel que prévu par le Plan Solidarité Grand Age de 2006 ;
  • Abrogation des dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des EHPAD, contenues dans la loi du 28 décembre 2015 ainsi que le retrait des décrets d’application ;
  • Arrêt des baisses de dotations induites par la convergence tarifaire et le maintient de tous les effectifs des EHPAD y compris des contrats aidés qui doivent être intégrés et sécurisé;
  • Amélioration des rémunérations des personnels, des perspectives professionnelles et des carrières dans le cadre du statut et des Convention Collectives Nationales ;

L’enveloppe de 50 millions d’euros annoncée par Madame Buzin, au niveau national, correspond tout juste aux besoins du département de la Creuse ( 1500 postes d’Aides Soignants ). Le compte n’y est donc pas.

Les enjeux de prise en charge la dépendance nécessite un « plan Marshall dépendance », arrêtons le bricolage, plus de « bla-bla », des actes et vite !!!

Rassemblement devant la préfecture le 8 Mars 2018 à 15h

•    dépôt des pétitions à Monsieur le préfet

  • lecture de témoignages de soignants

* Soutenez et faites connaître le collectif creusois des familles et usagers des EHPAD !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *